Morsmordre

Isaac Fawley

avatar
Messages : 1
Membre du Ministère
Mar 11 Sep - 0:07

Fawley Isaac


il dégaine sa baguette plus vite que son ombre



Genre : Masculin.
Âge : 52 ans.
Métier ou Année : Magistrat à la Deuxième Chambre du Magenmagot et directeur de la brigade des tireurs d’élite à la baguette magique.
Maison ou Ancienne Maison : Serdaigle.
Statut de sang : Sang-Pur.
Familier : Un boursouf au poil grisonnant et obèse sympathiquement appelé Dr Pepper.
Baguette : Bois d’Aulne avec un cœur en plume de phénix d'une taille de 23cm et rigide.
Patronus : Vautour.
Epouvantard : Sa femme. Son frère, en dehors d’Azkaban et venu pour effacer la petite vie tranquille d’Isaac.
Amortentia : L’odeur des feuilles de menthe et du feu de cheminée.
Lieu de résidence :Un petit appartement dans le cœur de Londres, non loin du ministère lorsqu’il est en période de travail. Sinon, lorsque les enfants sont en vacances et reviennent de Poudlard, la famille se réunit dans le petit manoir des Fawley autrefois habité par l’ancien ministre et non loin de la frontière écossaise.



Physique


Taille : 1,89m.
Corpulence : Plutôt fin, voire squelettique quand le bougre ne mange pas.
Cheveux : Grisonnant, répartis étrangement sur son crâne et pas plus longs que son petit doigt.
Yeux : Bruns.
Signes distinctifs : Un faciès qui en décourage plus d’un susceptible de lui parler, et des sourcils pointus.
Style vestimentaire : Une robe de magistrat lors des évènements importants du ministère, une robe plus traditionnelle de sorcier qui pourrait presque passer pour un grand manteau lorsqu’il travaille dans son bureau ou qu’il se rend à l’extérieur, et finalement, des vêtements simples et sombres pour se balader dans son petit manoir.


Mental


Qualités : Aimable • Attentif • Calme • Diplomate • Éloquent • Habile • Influent • Minutieux • Poli • Responsable
Défauts : Autoritaire • Légèrement arrogant • Dépensier mais c’est son argent donc ça va • Indécis • Râleur quand il a envie de se plaindre
Préférences : Le café bien fort , une bonne partie des alcools mais petite préférence pour le whisky, les caramels, les couleurs sombres parce que le reste abîme ses petits yeux fragiles de personne âgée, les orchidées, les personnes travailleuses, la magie intéressante et les sortilèges.
Antipathies : Le rose, l’odeur des roses, l’astronomie, les jus de fruit, les idiots, la magie noire, les injustices, les pâtisseries trop grasses, les chats et autres nuisances à poils comme les furets ou les marmottes, son frère.


Avenir & Situation


Réputation :
Isaac a une bonne réputation qui lui colle à la peau. Il a réussi à se débarrasser de la tâche que le père Fawley avait laissé dans sa disgrâce sur leur nom de famille. Ses collègues apprécient son travail au sein du ministère.
Projets : Isaac n’a jamais eu de grands projets, et pourtant, il a fini magistrat en visant simple tireur d’élite. Il ne refuserait pas un poste plus important mais se contente de ce qu’il a.
Famille  : Fils de l’ancien ministre de la magie Hector Fawley et d’une sorcière dont le nom importe peu, Isaac a un grand frère et une sœur sensiblement plus jeune qui lui ressemble fortement mais dont il ne prend pas souvent de nouvelles. Le magistrat est également marié à une collègue du département des accidents et catastrophes magiques et a trois enfants : deux fausses jumelles au ministère et un petit dernier dans sa 7ème année à Poudlard.  


Histoire


Petit Isaac à l’enfance peu intéressante, tu naquis d’un futur ministre au sang-pur et d’une dame de même calibre et fus élevé aux côtés d’un frère aîné dans un manoir aux murs froids situés à quelques heures de la frontière galloise. Ne voyant que rarement ton père dû à son emploi du temps de ministre - ce qui, pour le coup, est une expression totalement valable - et plus généralement à cause de son travail au ministère qui l’empêchait de venir avant même sa promotion ; la personne qui vous éleva et éduqua fut votre mère.

Bien que celle-ci fut gentille et aimante, elle rata probablement quelque chose dans l’éducation de ton frère qui finit à Gryffondor lorsque sa onzième année marqua un début d’égocentrisme et de stupidité dans le comportement de celui-ci. Encore jeune, tu ne pouvais franchir les portes de l’école de sorcellerie, et tu n’en avais pas envie. Le peu de temps où tu voyais ton frère lorsqu’il rentrait à la maison, il était odieux, hautain, et te prenait pour un enfant en bas-âge. Il s’amusait même à changer tous tes jouets en cafards.

Et ce jour maudit où tu posas le pied pour la première fois dans le Poudlard Express, tu compris aussitôt que tu allais vivre les pires années de ta vie. Et le monstre ne manqua pas de te le rappeler avant même ton arrivée à l’école lorsque celui-ci te lança un sort de crache-limace devant les autres élèves.

Il le paiera, un jour.

Réparti dans la maison des serdaigles, tu ne dérogeas point à la règle, et tu passas de nombreuses nuit devant le heurtoir suite à une énigme trop pointue pour ton jeune esprit peu affûté à cette époque.

Ta scolarité se ponctua de farces de ton idiot de frère qui devenaient de plus en plus méchantes : gonflage, petrificus totalus, ridikkulus, pétrification, serpensortia. Tu arrivais presque à te demander si ton frère tentait volontairement de te tuer ou s’il était juste stupide au point d’envoyer un serpent sur son cadet.

Et le jour de la libération arriva. Tu entras en cinquième année tandis que le démon fut diplômé de justesse, te faisant frôler la crise cardiaque en apprenant qu’il avait volontairement saboté certaines notes de ses examens. Nommé préfet, les trois années que tu passas à Poudlard furent merveilleuses, loin de cet ignoble frère. Tes notes étaient excellentes, et tu réussis haut la main tes ASPICs.

Finalement diplômé, tu entras l’année suivante dans la brigade de police du ministère, prêt à maintenir la paix. Bien que les temps étaient à la traque de Grindelwald, ces années de ta vie furent calmes. Le seul souci que tu avais eu jusqu’à présent était la déchéance de ton père qui avait fini par quitter le poste de ministre. Tu avais toujours su, au fond, que ton père était un incapable, mais ce n’était plus ton problème. L’année où il tomba dans la disgrâce, tu t’élevas et intégras la brigade des tireurs d’élite au ministère après avoir fait tes preuves pendant huit années de dur labeur.

Une quinzaine d’années plus tard, maintenant directeur de la brigade des Tireurs d’Élite à la Baguette Magique et marié, tu trouvas une place en tant que magistrat au Magenmagot. Tu étais jeune avec tes quarante-quatre années de survie, mais tu avais réussi à faire taire ceux qui doutaient encore de tes compétences et qui te jugeaient par le passé de l’ancien ministre, Hector Fawley.

Personne ne pouvait en douter, tu adorais ton travail au ministère. Mais après des années passées entre ces murs, tu voulais changer d’air pour quelque temps. En 1966, tu acceptas un poste de professeur de Défense Contre les Forces du Mal à Poudlard avec grande joie.

Tout se déroulait parfaitement. Les élèves écoutaient et apprenaient les cours que tu leur enseignais, et tu pouvais passer un peu de temps hors des papiers, hors des soucis. Enfin, c’est ce que tu pensais, avant que ton frère ne soit soupçonné de pratiquer la magie noire et de s’être allié à un puissant mage noir. Il fallait arrêter cet homme au plus vite avant qu’il ne fasse de mal, il avait déjà signé sa croix avant même d’atteindre sa majorité. Cependant, il ne fallut pas plus de temps pour que les soupçons tombent également sur toi.

Non, tu n’avais rien à te reprocher. Tu n’avais rien à voir avec ton frère. Il était un mage noir, mais ce n’était pas ton cas. Néanmoins, ces soupçons te forcèrent à quitter ton poste d’enseignant en cours d’année. Les parents et le ministère n’approuvaient pas qu’un potentiel mage noir enseignât des sortilèges et côtoyait des jeunes sorciers.

Cet homme finissait toujours par ruiner ta vie.

Ton frère disparu au bout de quelques mois et ne se manifesta plus pendant quelques années. Sa mort était passée pour acquise bien que son corps ne fut jamais retrouvé. Tu ne savais toujours pas si cet enfoiré était encore en vie, et en fait, tu espérais juste qu’il ne revienne jamais dans ta vie.

Regagnant petit à petit la confiance des autres sorciers - tu avais toujours été parfaitement honnête avec les gens, alors dès que ceux-ci comprirent que, non, tu n’as jamais utilisé de magie noire et que tu détestais être comparé à ton frère, ils te laissèrent reconstruire peu à peu ta réputation. Au moins, tu n’avais pas perdu ton poste.


Ce qui renforça définitivement ta réputation fut la froideur par laquelle tu avais jugé ton frère lorsque celui-ci fut arrêté en janvier 1970. Tu n’avais même pas hésité à allonger la liste des accusations pour qu’il finisse ses jours à Azkaban. Oh, tu avais décidé qu’il allait payer, et payé, il a.








avatar
Messages : 178
Sorcier
Mar 11 Sep - 12:08


Félicitation

On t'aime déjà tu sais?

Azy, comme ce perso n'existe que par rapport à son frère ; tu n'aurais pas joué à Hogwart's Mystery, toi, des fois ? *MEURT*
Sinon bah que te dire ? C'est Frollo, quoi, avec un vava pareil, ce type ne pouvait que respirer le swag par tous les orifices, et ça n'a pas loupé. Et puis comme nous passons glorieusement à DEUX ministéreux, je suis heureux et vais pouvoir sortir Elwin de sa flaque de mercure. Allez, au boulot, maintenant, mauvais élève.
___________________________

Les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! On t'invite à poster ta fiche de relations et la compléter juste ici ainsi que ton hiboux . Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les recherches juste là? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil, ainsi que recenser ton avatar. ( Si tu es élève, il faut également faire un petit tour sur le sujet des cours)
A trés vite en rp et on espère que tu te plairas parmis nous!