Morsmordre

Regina Shacklebolt

avatar
Messages : 9
Élève de Serpentard
Ven 29 Juin - 17:10

Regina Shacklebolt


Brilliantly long-haired



Genre : Féminin.
Âge : 16 ans.
Métier ou Année : 6ème année.
Maison ou Ancienne Maison : Serpentard.
Statut de sang : Sang-Pur.
Familier : Une salamandre tachetée, salamandra salamandra terrestris, baptisée Augusta et qui la plupart du temps somnole dans son terrarium.
Baguette : Érable, crin de licorne, 32,4 cm, relativement souple.
Patronus : Lorsqu’elle parviendra à en produire un corporel, ce sera un espadon.
Epouvantard : Une tête décapitée qui roule sur le sol et qui lui parle.
Amortentia : Une odeur d’orange douce mêlée à celle du papier vieilli.
Lieu de résidence : Un cottage du XVIème siècle, dans les South Downs.



Physique


Taille : 1m70.
Corpulence : Fine, avec des courbes encore timides qui se développeront une fois que son corps aura réalisé que sa croissance est bien finie et qu’il peut se préoccuper d’autre chose.
Cheveux : Exubérants. Ils sont également bruns, mais c’est l’exubérance qui frappe en premier.
Yeux : Marrons.
Signes distinctifs : Outre ses cheveux ? Regina peut souvent être vue en compagnie des jumeaux Lawford.
Style vestimentaire : Miss Shacklebolt a un rang qu’elle veut tenir, aussi sa garde-robe est-elle surtout garnie de tissus expansifs et bien taillés. Le maintien de Regina, fruit d’années de défilés impromptus au bénéfice des portraits des ancêtres Shacklebolt, fait le reste.


Mental


Qualités : Joyeuse, chaleureuse, tolérante, entreprenante et pleine de curiosité, avec un joli rire et une agréable voix grave. Ambitieuse, elle n’en est pas pour autant jalouse (et puis, soyons sérieux, de qui pourrait-elle être jalouse ?). Rigoureuse et réfléchie, elle est (très) bonne élève et a de solides connaissances sur pas mal de sujets, comme la meilleure manière de contourner le couvre-feu, ou d’imiter une écriture par exemple.
Défauts : Un certain dédain pour l’autorité et tout ce qui contrarie ses projets, ainsi que pour les conséquences de ses actions. Un mélange d’orgueil et de perfectionnisme. Un fond d’égoïsme et d’esprit de classe. Et si elle n’est pas d’un naturel jaloux, elle peut par contre se montrer susceptible et vexante lorsqu’on s’en prend à ses proches.
Préférences : Faire des bêtises avec ses potes dans le dos des profs, troller son petit frère, avoir de bonnes notes (et qu’on l’en félicite), voyager et découvrir de nouveaux horizons, les licornes, les niffleurs et (allez savoir pourquoi) les yétis, le chocolat chaud (surtout celui de l’elfe de maison des Lawford).
Antipathies : Les Gryffondor (par principe plus qu’autre chose, mais Regina tient à ses principes), être prise en défaut, qu’on mette en doute ses capacités, démolir ceux qui l’embêtent (heureusement rares), les chaussons aux pommes (les pommes en général n’ont guère d’intérêt. Les tomates ont beaucoup plus d’applications).


Avenir & Situation


Réputation : Regina est un rayon de soleil, une petit boule d’énergie qui a une nette tendance, soit à illuminer la journée de ceux qui la croisent, soit à les énerver au plus haut point. Elle a toujours envie de découvrir et d’essayer quelque-chose de neuf, ce qui amène les gens à se demander ce qu’elle peut bien faire avec deux snobs comme les jumeaux Lawford. Mais c’est que la demoiselle est elle-même de la haute, et elle peut être cassante quand on la met de mauvais poil !
Projets : Au-delà de sa nature joviale, Regina a des petites choses à prouver (notamment que ce n’est pas parce qu’on est une femme noire qu’on ne peut pas réussir, ah mais !) Du coup, elle ne sait pas si elle veut devenir magizoologiste, ministre de la magie ou enchanteuse, mais elle sait qu’elle veut être la meilleure dans son domaine !
Famille : Son père, Leopold Shacklebolt, est juge au Magenmagot, sa mère, Octavia, se consacre exclusivement à son jardin, qui est florissant. Regina a un frère, Kingsley, d’un an son cadet, qui a été réparti à Serdaigle à son arrivée à Poudlard. Le frère et la sœur sont comme chien et chat, l’adolescence exacerbant chaque petite dispute et sujet de mécontentement. Regina et Kingsley sont tous deux proches de leur mère, qui n’accorde guère d’importance au décorum et leur montre facilement son affection, et les a toujours encouragé à s’affirmer et à s’épanouir. Leur père de son côté est un homme plus distant, qui en cette période troublée se plonge tout entier dans son travail. Il a transmis à ses enfants la fierté de porter le nom Shacklebolt, et il essaie tout de même, avec plus ou moins de succès, d’être présent quand ils pourraient avoir besoin de lui, et leur envoie souvent des lettres pleines de poncifs sur la météo britannique, dans lesquelles son affection s’exprime entre les lignes.


Histoire


Regina est une Shacklebolt. Ce n’est pas synonyme de destin tragique, de malédiction ancestrale ou de grand pouvoir qu’accompagneraient de grandes responsabilités. Enfant, il est arrivé à Regina de s’agacer de ce que la vie lui ait ainsi ôté les moyens les plus simples de parvenir à la célébrité. Mais il faut bien se faire une raison, et Regina n’est pas du genre à s’appesantir sur les déconvenues. C’est d’ailleurs un trait de famille. Son père non plus, lorsque sa fiancée désignée s’est enfuie avec un né-moldu, ne s’est pas appesanti et en a profité pour ramener d’Amérique et épouser son ancienne correspondante et amour de jeunesse, Octavia Sartoris, dont la pureté du sang fit oublier l’accent et le fort caractère. La naissance de Regina, deux ans après leur mariage, puis de Kingsley un an plus tard, acheva de sceller l’entente entre la jeune épouse et ses beaux-parents.

Regina a donc grandi dans un foyer uni, et joyeux, où même les portraits des aïeuls suspendus aux murs semblent vous vouloir du bien. Regina les a toujours aimés, ces portraits. Enfant, elle leur montrait chacun de ses crayonnages, organisait pour eux des défilés où elle paradait vêtue des vêtements de sa mère, et les écoutait lui raconter l’histoire de la famille Shacklebolt, les anecdotes qui les avaient marqués de leur vivant, leurs opinions sur la vie, la non-vie, son maintien et son habitude de courir dans les couloirs… Et leurs disputes, puériles et sans cesse recommencées, étaient source d’un amusement sans fin pour Regina et son frère. Puis leur mère ou leur père les appelaient pour leur leçon quotidienne. Lorsque c’était Octavia, elle les emmenait dans son jardin, et leur parlait de l’importance du travail et de la confiance en soi, leur disait que c’était la clé pour s’épanouir. Dans l’esprit de Regina, ces mots pleins de convictions que lui répétait (et lui répète toujours) sa mère sont associés à l’odeur de la reine-des-prés près de laquelle elle s’asseyait pour l’écouter. Lorsque Leopold prenait en charge la leçon, il leur parlait du monde sorcier et de la chance qu’ils avaient d’y vivre, et de l’importance qu’il y a à respecter les usages sans les laisser vous scléroser, pour pouvoir tirer le meilleur de ce qu’ils ont à offrir. Regina, curieuse de tout, engrangeait avidement ces informations, et toutes les autres qu’on voulait bien lui fournir. Tous, chacun à leur manière, l’encourageaient à être heureuse, et c’est ce qu’elle décida d’être.

Les journées s’écoulaient, paisibles et agréables. Et parfois, après les traditionnels baisers du soir et la lecture d’un chapitre de Vie et habitat des animaux fantastiques, une fois la lumière éteinte, Regina se relevait, et parcourait la maison silencieuse. Seule à être encore, elle avait alors l’impression que tout, depuis les potions destinées au jardinage que sa mère gardait sous clé jusqu’aux lourds dossiers rangés dans le bureau de son père et auxquels elle ne comprenait presque rien, lui appartenaient. Ces instants l’emplissaient de frissons jubilatoires. Elle veillait sur le sommeil de ses parents et de son frère sans qu’ils n’en sachent rien. C’était une sensation qui devait se rapprocher du bonheur, aussi avait-elle la conscience en paix.

Et puis il y avait sa magie, qui se manifesta pour la première fois lorsque, alors qu’elle voulait à toute force sauter dans la mare du jardin pour attraper une grenouille, le grillage qui sécurisait l’accès au trou d’eau disparut comme par enchantement, et Octavia dut se précipiter pour repêcher une Regina couverte de vase mais hilare, qui tenait entre ses doigts un batracien paniqué. Son père s’inquiéta un peu de ce que sa première manifestation de magie soit une bêtise, mais ce fut la joie d’avoir la confirmation que leur fille était une sorcière qui dominait la maisonnée. Regina avait alors cinq ans, et ensuite sa magie fit de nouveau des apparitions intempestives, comme lorsqu’elle embêtait son frère et qu’il se retrouvait les pieds englués au sol, incapable de la poursuivre, ou lorsqu’elle courrait dans un couloir et que sa course se terminait en une longue glissade, le parquet devenant tout à coup une patinoire. Et il y avait Poudlard, qu’on lui promettait comme la plus belle des aventures. Là elle rencontrerait quantité de jeunes sorciers comme elle, qui ne lui jetterait pas ces étranges regards que lui jetaient les rares moldus qu’elle avait rencontrés. Sa mère lui avait expliqué que certains d’entre eux avaient ce bizarre préjugé contre ceux qui comme elle avait la peau trop foncée. Regina peinait à en comprendre la logique, et se réjouissait d’autant plus que le monde sorcier adopte d’autres règles. Le principe de Sang-Pur était encore flou pour elle, et lorsqu’elle le comprendrait elle s’interrogerait de nouveau sur le manque de bon sens qu’il y avait à rejeter quelqu’un pour des motifs sur lesquels il n’avait aucune prise. Mais l’idée de demeurer entre sorciers, qui avaient les mêmes usages et les mêmes valeurs, lui semblait aller de soi, et elle n’en était que plus heureuse d’être elle-même une sorcière et une Shacklebolt.

Son arrivée à l’école de sorcellerie de Grande Bretagne fut à la hauteur de ce qu’on lui avait promis et de ce qu’elle avait rêvé. La beauté du château, la taille de la bibliothèque, l’extase d’avoir enfin sa propre baguette… et les jumeaux Lawford. Regina devint très rapidement amie avec les deux terreurs rousses, qui l’initièrent à leur complexe et fascinante vision du foutage de merde. Elle s’y découvrit aussi bonne élève que dans les cours plus classiques, et y mit plus d’enthousiasme encore (parfois elle prit même des initiatives. L’introduction de niffleurs dans la Salle des Trophées a été une jolie réussite, et a démontré que ces adorables bestioles étaient capables d’entraide pour tirer des objets imposants). Poudlard était bien un petit paradis sur terre, et elle s’y sentait parfaitement heureuse, entourée de deux amis aussi chers et avec tant de choses à découvrir.

Regina est désormais en sixième année, après avoir brillamment obtenues les BUSES qui lui importaient (BUSES qu’elle était d’ailleurs la seule à craindre qu’elle ne les ait peut-être pas) et elle a l’attention de continuer à briller. Elle aime toujours se relever la nuit pour se promener dans le château désert (ou en tout cas silencieux), et Vivian et Cecil ne sont jamais très loin. Alors, certes, au-delà de Poudlard, Voldemort continue de séduire ou de terrifier. Mais Regina, dans un réflexe adolescent, y pense, et puis oublie. Elle a seize ans, envie de rêver sa vie et pas de jouer les martyrs dans un conflit qui lui semble trop gros pour elle. L’avenir immédiat s’annonce radieux, alors elle se concentre là-dessus.








avatar
Messages : 79
Préfet de Serpentard
Ven 29 Juin - 17:24
Ma petite Regina s'en va massacrer du barbare devenir un vrai personnage ; l'émotion me submerge Feels

Comme je te le disais avec un excessif enthousiasme par MP, sois la bienvenue sur ce forum ! Il est un peu calme en ce moment, mais quand j'aurai tabassé mes consoeurs admins pour les forcer à revenir, il reprendra sa vivacité des débuts ! En attendant, j'espère que tu vas bien t'amuser parmi nous etjet'aimeparcequetuasprisReginaetqu'elleesttropparfaitedelamortquitue
avatar
Messages : 79
Préfet de Serpentard
Ven 29 Juin - 17:29
Ah, oui, j'ai oublié de dire : là, tout de suite, je suis un peu occupé, mais je regarde ta fiche (et te valide, parce que ça a l'air plus que très bien) ce soir !
avatar
Messages : 9
Élève de Serpentard
Ven 29 Juin - 17:39
Je te remercie de nouveau pour ton enthousiasme alors (je suis tout à fait d'accord à propos de Regina, je l'ai aussi trouvé parfaite quand je suis tombé dessus dans les prédéfinis).

C'est un très beau forum en tout cas, et j'ai hâte de pouvoir Rp avec vous !
avatar
Messages : 162
Sorcier
Ven 29 Juin - 19:32


Félicitation

On t'aime déjà tu sais?

Bon ben comme je le pressentais, tout ceci est absolument impeccable, hein. Je dois dire que j'ai de la chance, j'ai trois prédefs qui sont partis pour l'instant, tous ont été exceptionnellement bien traités ! Bon, après, faut avouer que les joueuses des deux autres ont un peu disparu, mais baste, elles restent dans nos coeurs (Wawa QAQ) !
Bref, tout ça pour te dire que je suis ravi, que je vais te sauter dessus pour RP et que je vais botter le cul de Vivian pour qu'elle fasse de même, nom d'une gargouille ! Welcome to Morsmordre =D
___________________________

Les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! On t'invite à poster ta fiche de relations et la compléter juste ici ainsi que ton hiboux . Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les recherches juste là? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil, ainsi que recenser ton avatar. ( Si tu es élève, il faut également faire un petit tour sur le sujet des cours)
A trés vite en rp et on espère que tu te plairas parmis nous!




avatar
Messages : 4
Élève de Serpentard
Ven 29 Juin - 21:30
Okalorsjeprécisequejevienscontrainteetforcéeparungrandvilainpasbeauquimemenacedespireshorreursetmêmequec'estpasgentilQAQ

Donc.

Coucoooooou !!!! Je t’aime deja, on va bitcher ensemble et ça va être beau. Puis accessoirement Cecil arrêtera de me bassiner les oreilles avec « personne prend reginaaaaaaa QAQ » alors ça double les points d’adoration ~

Et puis bon, tu pigeras pas la référence, mais je suis bien contente que ce soit pas Dario qui ait pris Regina Les vieux comprendront.

Bien à toi, Vivian /MEURT/

P.S. : bisouuuuuuuuuuuuuuuux
avatar
Messages : 9
Élève de Serpentard
Ven 29 Juin - 21:46
En effet je pige pas la référence, mais c'est pas grave. Je suis personnellement bien contente que personne n'ait pris Regina avant que j'arrive, parce que, vraiment, j'ai adoré le personnage quand j'ai lu sa fiche dans les prédéfinis.

Et ouiiii, bichons ensemble, j'ai hâte d'écrire ça !
Contenu sponsorisé