Morsmordre

[Event #1] Les animaux fantastiques

avatar
Messages : 178
Sorcier
Jeu 10 Mai - 13:32


Nettoyer le bazar !


Groupe : Aurèle Beaumarchais, Charline Lambertson,  Rahel Whitewind


On y est ! Premier event ! Autant vous prévenir, ça commence bien  ! Vous auriez pu simplement vous marrer un bon coup en voyant le bordel causé par Peeves mais bon.. pourquoi rater une bonne occasion de frimer un peu en jouant les héros, ou simplement, en faisant votre boulot de préfet ou d'élève empathique et serviable (comprenez : votre bonne poire) ? Puis des Knarls dans le fond c'est pas si terrible, c'est peut être même trop facile, en fait.
Peut être...

Sinon, c'est bien beau, mais comment ça marche ?

Au tour par tour, bien entendu ! Un premier tour de mise en situation, et, une fois que tout le monde a posté, on commence les choses sérieuses avec.. LES DÉS ! Le membre qui répond en premier au second tour tire un dé correspondant à son groupe, ici : le Knarl. Le dé vous imposera une situation plus ou moins agréable, et ce sera a vous de gérer ça comme vous pourrez =D
Une fois la situation réglée en RP, un autre personnage tire un dé, et ainsi de suite jusqu’à ce que mort s'en suive le dé de fin soit tiré.
Bonne chance.
Soyez forts !
A vos baguettes !



Invité
Mar 15 Mai - 13:43
« Until every cage is empty »

***

Aujourd’hui, la clameur qui émanait de chaque couloir était particulièrement vigoureuse et hétérogène. Un ramdam tonitruant s’ajoutait, douloureusement pour certains, au tumulte ambiant. La fameuse foire de magizoologie se tenait enfin à Poudlard ! Enfin, c’eut été compliqué de passer à côté : ces mots étaient sur toutes les lèvres depuis que la professeure de soins aux créatures magiques le leur avait annoncé quelques semaines plus tôt. A ce titre, rares étaient ceux qui avaient choisit de ne pas s’y rendre. Cela aurait pu être le cas de Rahel, mais son titre de Préfète lui collait à la peau en toutes circonstances, et pas uniquement lorsque ça l’arrangeait. Il fallait avouer que vois des bestioles en tous genres parqués pour qu’une poignée de crétins s’extasie, ça ne la faisait pas tellement rêver. Elle s’apprêtait donc à diriger le troupeau d’élèves, dont le regard reflétait comme un certain air bovin, dans le calme à travers le jardin du Château. Le pire étant qu’elle ne pouvait même pas en profiter pour faire les poches des sorciers présents : son rôle de Préfète ne la rendait pas vraiment très discrète. Elle ne se gênait tout de même pas de jeter quelques coup d’œil vers les poches des élèves, repérant lesquels avaient sur eux quelques objets intéressants. Sait-on jamais…   Peut être que l’école allait prendre feu, qu’un tsunami ravagerait les Highland ou que des Troll tenteraient de s’emparer de Poudlard. Mille et une choses pouvait semer le chaos dans le Château, mais..
Rahel soupira.
Tout était désespérément calme. En patrouillant dans les allées, elle rabrouait quelques premières années qui tentaient de caresser le Sphynx ou les Knarls. C’était précisément devant l’enclos de ces derniers qu’elle se trouvait lorsque les premiers hurlements se firent entendre. Ses prières silencieuses auraient-elles été entendues ?  

Les divers animaux magiques s’éveillaient peu à peu, quittant graduellement l’état de torpeur dans laquelle les avaient plongé l’immobilité à laquelle ils étaient contraints dans leurs enclos.
Au milieu des cris, Rahel perçut distinctement le ricanement de Peeves. Qu’avait-il manigancé cette f-…
Lorsqu’un Sphinx, une troupe de Knarls et une horde de Niffleurs la frôla, elle comprit sans trop de difficultés. Elle ne fit cependant aucun effort pour rattraper ces créatures - et surtout pas les Niffleurs, avec qui elle avait eu un petit différent personnel par le passé. Peut être que celui de Raphaël en avait profité pour se camoufler dans le lot ? Elle ne saurait le dire, ces machins se ressemblaient tous…
Rapidement, chacun tenta de rattraper les bestioles en fuite. Mais l’anarchie totale ne facilitait pas les choses : ils travaillent tous de façon décousue, sans se coordonner… Certains élèves se fonçaient même dedans alors qu’ils tentaient de bondir sur une ombre qui ressemblait vaguement à un chat.
Pathétique.

Rahel balaya les environs du regard. Les Knarls semblaient tous être partis dans la même direction. Bien, ces bestioles possédaient un instinct grégaire, cela faciliterai leur capture. Mais... en avait-elle vraiment envie ? Si elle les rattraperait, elle était sure qu’ils retourneraient à leur captivité, dont ils ne semblait manifestement pas se satisfaire.
Enfin bref… Son étiquette de Préfet lui collant encore à la peau, elle se devait de sauver les apparences. Elle entonna aux deux individus les plus proches d’elle :

« Hé, vous là, les Knarls sont partis par là ! A trois on n’aura aucun mal à leur mettre la main dessus ! »
avatar
Messages : 43
Capitaine de Gryffondor
Jeu 17 Mai - 10:18

Les animaux fantastiques Avec Aurèle &
Rahel

Charline n'était pas ce que l'on appelle une fanatique des animaux, mais lorsqu'on lui proposait de venir admirer des bestioles exotiques, elle ne disait pas non. Quand la foire avait été annoncée aux élèves, elle s'était mise à trépigner de joie ... Tous ces magnifiques animaux magiques qu'elle pourrait admirer de près et plus seulement dans les bouquins que lui lisaient son grand père adoré.

Le jour arriva plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé entre les entraînements et les cours. La jeune femme passait à chaque fois de long moment devant les cages ... Puis soudain, lorsqu'elle se tenait devant l'enclos des Knarls, ressemblant à s'y méprendre à de simples hérissons mais bien plus ravageur dans les jardins, un grand cri raisonna plus haut dans la cour de l'école. Ce salopard de Peeves venait sûrement de jouer un mauvais tour ...

Et cela n'y manqua pas, en quelques secondes l'ensemble des enclos contenant les animaux magiques s'ouvrirent, laissant échapper leurs habitants. Ni une ni deux Charline voulut contenir la folie qui prenait vie au sein de l'école ... Mais malheureusement il y avait trop d'informations à saisir pour parvenir à prendre une décision. Quand soudain, quelqu'un l'interpella.

Charline se retourna et aperçut les cheveux blancs de Rahel, la préfète des Serpentard avec ce petit salopard de Cécil ... L'avis qu'elle avait à propos de celle ci était largement meilleure que celui de son coéquipier mais ne valait pas grand chose tout de même. Elle haussa les épaules et finit par la suivre, au moins elle l'aidait à prendre une décision. L'autre personne était un Poufsouffle de sixième année, lui aussi aux cheveux blancs... Elle chercha un instant à se rappeler son prénom mais n'y parvint pas.

D'un pas athlétique elle se dirigea donc, avec ses deux compagnons de fortunes vers le potager que les Knarls commençaient déjà à dévaster, les sales petits morveux.

▬ Ils y vont pas de mains mortes les sales petits hérissons !

Charline s'arrêta à une dizaine de mètres du début du potager afin de mettre en place avec ses deux compagnons un plan afin de réussir à les capturer rapidement.


©️ Lady sur Epicode
avatar
Messages : 17
Élève de Poufsouffle
Dim 27 Mai - 23:47

ft. Charline & Rahel

knarls everywhere.

La première fois que la nouvelle de la foire de magizoologie au sein de l’établissement avait frôlé et presque explosé ton tympan à cause du timbre aigu et insupportable d’une élève qui avait vraisemblablement attendu toute sa vie pour voir des créatures magiques et dont la voix avait résonné à travers les murs épais de la salle commune ; tu avais simplement ignoré l’annonce, quoique ce fût plus difficile lorsque littéralement tous les élèves aux capes jaunâtres en avaient fini par piailler pendant plus d’une semaine autour de toi. Tu n’avais pas réellement eu l’envie d’y mettre les pieds et ce, pour la simple et bonne raison que tu devais absolument finir un livre ô combien passionnant et plus intéressant que voir des cruches s’extasier devant un botruc ou une autre bestiole rose à poils venimeux : un ouvrage sur l’utilisation de l’électricité par les moldus, et tout particulièrement sur les propriétés de l’objet très loin d’être magique mais tout aussi utile, communément appelé par le doux nom barbare réfrigérateur - quoiqu’en l’occurrence, sa capacité à congeler des aliments était bien supérieure à la tienne. Bien-sûr, en tant que né-moldu, tu savais déjà à peu près tout ce que tu devais savoir sur eux, si ce n’est les quelques trucs scientifiques qui ne t’intéressaient pas ; mais tu ne pouvais t’empêcher de continuer à parcourir les pages écrites par un sorcier en pleine exaltation qui, visiblement, n’avait pas vécu parmi les moldus suffisamment de temps pour ne plus s’étonner de la moindre invention.

Toujours est-il que tu lisais tranquillement, loin de toute cette agitation qui avait quitté en troupeau la salle commune, lorsqu'un autre élève que tu connaissais vaguement avait eu la bonne idée de te demander de l'accompagner pour aller voir la foire. Septique, tu l'avais premièrement envoyé paître parce que, non merci, au grand jamais tu ne souhaitais voir des abominations sorties tout droit des enfers – les étudier vaguement et récolter une note pitoyable lors de tes examens de cinquième année t'avaient largement suffit pour te dégoûter de tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à ces trucs. Quoique la tentation fut finalement plus forte que tu ne l'avais imaginé, alors tu avais fini par retenir cet élève qui allait quitter la salle commune accompagné par la douce solitude. Bon, après tout, c'était une occasion rare qui se présentait à toi ; d'autant plus que tu ne risquais rien puisque ces animaux allaient être enfermés, n'est-ce pas ? Et puis, ce n'était qu'une toute petite heure avant que tu ne puisses retourner à ton rérigérateur.

Une fois dans la cour de Poudlard, l'élève avec qui tu étais descendu se dirigea rapidement vers la cage d'une espèce de créature que tu ne connaissais pas, tandis que tu effectuais un tour rapide des nombreuses cages parsemées à l'extérieur. Tu te sentais un peu triste pour certaines de ces créatures qui semblaient fatiguées de toute cette attention, mais tu ne pouvais t'empêcher de te rappeler intérieurement que ces cages les empêchaient de sortir et de venir voler tes affaires ou t'arracher la tête pour s'en servir de trophée une fois retournées dans la forêt interdite ou à n'importe quel autre endroit où elles se sentiraient assez fières pour exhiber leur récompense.

Tu allais joyeusement rentrer dans les couloirs de Poudlard après une rapide visite d'une dizaine de minutes lorsque cette agitation énervante et fatigante reprit de plus belle. Soufflant, tu avais rapidement tourné les talons pour contempler les élèves criant de joie à la simple vue de ces choses envoyées par le diable lui-même et te rappeler que tu avais mieux à faire... sauf que ces sorciers en devenir ne hurlaient visiblement plus à cause de l'engouement, mais visiblement à cause de la peur de quelque chose. Alors quoi, un élève avait finalement compris que ces animaux étaient horribles et l'avait fait comprendre aux autres ?

Lorsqu'un horrible yéti manqua de t’aplatir comme une vulgaire crêpe en se ruant vers toi, tu compris finalement qu'il était l'heure pour toi de fuir très loin de la cour et de te réfugier dans l'enceinte du château, et plus particulièrement ta salle commune. Tu allais partir loin de cet endroit tandis qu'une voix s'éleva et te pria de la suivre. Instinctivement, ton corps se tourna vers la source de cette voix, et tu vis une tâche verte ainsi qu'une autre rougeâtre se transformant en élève au fur et à mesure que ta vision floutée par la surprise et la peur provoquées par ce crétin de yéti retourna à la normale. Leurs visages ne te disaient strictement rien, alors tu avais hésité à les suivre avant de voir l'insigne de préfet brillant sur la cape verte.

Et merde. Soufflas-tu, avant de finalement les suivre vers le potager.

Tu savais pertinemment que tu aurais dû rester tranquillement dans la salle commune de Poufsouffle, sirotant une tasse de thé devant un bon feu, et pouffant de rire en lisant ce livre sur les moldus. Si tu avais pu faire demi-tour, tu l'aurais sérieusement fait. Mais tu ne pouvais plus faire marche arrière, pas devant un préfet, n'est-ce pas ?

Pour combler le tout, tu ne savais même pas ce après quoi vous courriez. Tu n'avais franchement pas envie de te retrouver face à une de ces créatures énormes que tu avais vu lors de ton rapide tour de foire. Mais, tu n'étais pas seul, alors tu ne pouvais pas perdre espoir. Tu étais accompagné de deux demoiselles plus fortes que toi – du moins, tu ne pouvais que le déduire par le statut de préfète de l'une, et la démarche assurée digne d'une septième année de l'autre.

Vous étiez arrivés à quelques pas du potager lorsque vous aviez formé une petite ronde pour discuter d'un plan visant à choper les bestioles qui allaient saccager les plantes utiles pour les cours de botanique. Ne sachant toujours pas contre quoi vous alliez vous battre, tu avais rapidement jeté un œil au potager et aux vilaines créatures qui le dévastaient ; avant de demander sérieusement une petite chose aux filles t'accompagnant.

Dites... on a vraiment besoin d'un plan pour attraper des hérissons inoffensifs ?

Parce que, oui, tu n'avais véritablement aucune connaissance dans la matière ; alors tu ne savais vraiment pas pourquoi vous aviez besoin d'utiliser la magie ou de préparer un plan pour capturer une bande de petits hérissons. D'ailleurs, tu ne savais pas pourquoi de simples animaux se trouvaient ici, à Poudlard. Une autre question s'imposa à ton esprit, et tu te tournas vers la préfète aux cheveux semblables aux tiens.

Tu les as appelé « Carl » tout à l'heure, n'est-ce pas ? Il s'agit du nom d'un de ces hérissons en particulier, ou c'est le nom sorcier que vous donnez aux hérissons ? Avais-tu finalement demandé en arborant un air des plus sérieux.
Invité
Lun 4 Juin - 13:47
Lancer de dés !
avatar
Messages : 178
Sorcier
Lun 4 Juin - 13:47
Le membre 'Rahel A. Whitewind' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Event #1 : Knarls' :
avatar
Messages : 43
Capitaine de Gryffondor
Mer 11 Juil - 9:26

Les animaux fantastiques Avec Aurèle &
Rahel

Tous trois s'étaient dirigés vers le potager et ils s'apprêtaient à prendre un temps de réflexion pour mettre en place un temps d'attaque pour les attraper tous mais le troupeau s'arrêta soudainement pour laisser une des femelles mettre bas, se resserrant autour d'elle pour la protéger, en lâchant de petits grognements pas trop agréables. Charline tenta de s'approcher un peu pour observer de plus près la naissance de petit Knarl, mais un mâle plus imposant s'approcha dangereusement en montrant de petites dents pointues. Ce qui eut pour effet de faire reculer l'adolescente à son tour.

Un frisson parcourut son dos car c'était plutôt impressionnant et pas tellement rassurant. Une morsure était bien vite arrivée. Alors elle reprit place aux côtés de ses deux camarades.

▬ Bon, ça vous dirait pas qu'on en profite pour les encercler avec un truc, type un filet magique ? Ils bougent plus, on devrait en profiter non ?

Charline croisa ses bras sous sa poitrine, écarta les jambes et attendit que ses deux compagnons de fortune l'aident à trouver une solution.

©️ Lady sur Epicode
Contenu sponsorisé