Morsmordre

Taquineries & avertissements | ft. Wallis

avatar
Messages : 23
Capitaine de Poufsouffle
Sam 21 Avr - 17:18
Je sursaute quand mon réveil sonne pour la quatrième fois de la matinée. Un coup d'oeil à l'heure m'apprends qu'il n'est plus temps de le repousser et que je suis déjà en retard de 17 minutes pour mon cours de botanique. Choixpeau. Je m'extirpe du lit, m'habille en vitesse et prend la direction des salles de classe, remontant les escaliers quatre à quatre depuis la salle commune des Poufsouffle. Sérieusement, la botanique. Qu'est-ce-qui m'a pris de m'inscrire au cours de botanique ? Arroser des plantes et repiquer des fleurs, ce n'est vraiment pas mon truc, sans compter que ça tombe systématiquement en début de journée et que le professeur responsable est aussi notre directeur de maison. Et si je suis certain d'une seule chose concernant mon avenir, c'est que la botanique, ça ne sert à rien. Les six premières années auraient dû me convaincre d'arrêter et pourtant je suis encore là, imaginant peut-être découvrir une solution miracle pour sortir ma mère de sa dépression. Mais rien de tout ça, non. En revanche, je peux vous dire que les champifleur font éternuer les trolls. Il suffit de lancer cette espèce de champignon au sol et hop, un troll occupé. Et, comme nous croisons des trolls à chaque coin du château, c'est une information dont on ne peut certainement pas se passer. Je lève les yeux au ciel en me remémorant ce cours désastreux où mon voisin a pris son camarade de droite pour la monstrueuse créature avant de lui lancer son champignon à la figure. Le pauvre, après avoir manqué de s'étouffer dans les spores, il a éternué pendant plus d'une semaine. Si ça avait été moi, je lui aurai cassé les dents.

Je me fraie un chemin entre les élèves et les professeurs qui déambulent au rez-de-chaussée. Malgré l'heure déjà tardive, il y a toujours du monde dans le grand hall et ça ralentie ma progression, amenant mon retard à 26 minutes. Et là, qui est-ce que je vois, seule, ses bouquins à la main, pressant le pas ? Bingo, la petite Wallis. Trop tentant, je ne l'ai pas vu depuis la rumeur qui raconte qu'un joueur aurait essayé de l'embrasser de force à ses risques et périls. Vrai ou faux ? Seule l'intéressée saura répondre et puisqu'elle est là... Je change aussitôt de direction pour satisfaire ma curiosité, ignorant l'heure et le cours de botanique et je la rattrape, calant mon pas sur le sien. J'esquisse un sourire avant de la saluer, la forçant à ralentir en la décalant progressivement vers le mur.

« Salut Wallis, déjà pressée si tôt le matin ? »

Je souris en remontant mon sac sur mes épaules et en ignorant l'heure qui passe. Aucune chance pour qu'elle sache que je dois être en cours, si ? Venant de Wallis, ça ne m'étonnerait pas. De toute façon, M. Marshall ne m'accepterait probablement plus en cours, j'ai passé la demie-heure.

« Alors, où tu cours comme ça ? »



HRP:
 
avatar
Messages : 37
Préfète de Serdaigle
Sam 21 Avr - 22:07
andrew
&
wallis
hrp : <3
Le Quidditch c'est pourri. Les joueurs de Quidditch sont pourris. Dès le matin, dans la maison, ça parle Quidditch, ça parle Vif d'Or, ça parle victoire. C'est lourd, un poil agaçant. Tu ne peux même pas profiter de tes biscottes préférées sans les entendre jacasser. C'est épuisant. Tu n'as jamais été du matin alors tu ne restes jamais bien longtemps au réfectoire. Tu préfères remonter pour te préparer calmement et arranger tes cheveux encore emmêlés. Il ne te faut que quelques minutes avant d'attraper ton sac dont tu passes la lanière autour de ton bras puis de quitter les dortoirs.

Tu descends les escaliers de la Tour, avançant dans une cour pour rejoindre les portes d'entrée et les passer. Tu arrives rapidement dans le Rez-de-chaussée qui est bien plus vide vu l'heure qu'il est. Les cours ont commencé, tu es disposée pour l'heure. Alors, tu sors un ouvrage, un petit livre de poche que tu ouvres, tombant sur la bonne page pour poursuivre ta lecture tranquillement. Il te reste assez de temps pour passer t'installer à la bibliothèque et réviser un peu. C'était prévu.

Cependant, une présence te sur-plane. Tu es intimidée, tu ne regardes pas l'inconnu, tu te contentes de marcher droit devant. Tu te concentres sur les pages de ton livre, sauf que tu es trop déconcentrée pour parvenir à suivre les lignes. Puis, lorsque cette personne te bloque la route, tu es forcée de relever ton regard vers lui. Soulagement. Ce n'est pas un inconnu aux drôles de pensées. Agacement. Vu l'heure, il ne devrait pas être ici mais ailleurs, dans une salle de cours.

Tu soupires pour tenter de paraître moins agacée, moins énervée mais ta voix rauque ne semble pas accueillante.
 
Wallis ∞ « Bonjour... Andrew. Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu devrais être au cours de Monsieur Marshall. Encore en train de sécher. »

Tu secoues doucement ton visage de droite à gauche comme exaspérée. Tu n'arrives pas à comprendre pourquoi il a choisi une matière dans laquelle il ne fait aucun effort. Cela te dépasse qu'il ne puisse pas être plus impliqué. Il va falloir que tu y remédies d'une façon ou d'une autre. Lui donner quelques cours pourrait être une bonne idée mais c'est fatiguant. Tu n'aurais pas la patience.  

Wallis ∞ « Je ne cours pas. Contrairement à quelqu'un, j'ai tout mon temps. Je vais à la bibliothèque. »


Tu réponds tout de même, le jugeant lui qui venait juste d'arriver.
avatar
Messages : 23
Capitaine de Poufsouffle
Lun 30 Avr - 22:26
Taquineries & avertissements
Elle essaye de m'ignorer, forcément, évidemment, c'est Wallis maaaais elle est bien forcée de s'arrêter quand je la coince et dès qu'elle me reconnaît, son soulagement se transforme presque instantanément en agacement. Ça me fait sourire et encore plus quand elle me rappelle que j'ai cours. Elle sait, elle sait toujours tout, sacré petite bleue. Je hausse les épaules sans répondre, je sais exactement ce qu'elle se demande, certainement à savoir pourquoi j'ai choisi de continuer à suivre les cours de botanique en 7ème année ? Je n'ai pas moi-même la réponse et pourtant, je continue à étudier les pipaillons, les dictâmes et les autres plantes aux vertus toutes plus fascinantes les unes que les autres... Si seulement. Je soupire avant de laisser tomber mon sac sur le sol et de la regarder curieusement.

« Je n'arrive pas à savoir comment tu peux connaître mon emploi du temps mieux que moi-même. Est-ce que par hasard je t'intéresse ? »

Je plaisante, évidemment. Si Wallis devait aimer quelque chose, ce serait un livre de runes anciennes ou de sortilèges ou bien... Enfin, certainement pas moi quoi, pour résumé. Ni ce joueur de quidditch qu'elle avait aligné alors qu'il avait essayé de l'embrasser. Ah ah, je me souviens de cette histoire comme si c'était hier. Le pauvre avait pris le râteau de sa vie et malgré sa carrure frêle, elle n'y était pas allée de main morte. Je ris en repensant à cet épisode et au pauvre garçon qui avait eu le courage d'embrasser Wallis.

« Et si on discutait plutôt que tu ailles à la bibliothèque ? De toute façon mon cours est trop avancé et M. Marshall ne m'acceptera probablement pas. »

Ou peut-être bien que si, il est beaucoup trop gentil.

« Allez, tu ne m'as jamais raconté toi-même cette histoire avec le joueur de quidditch ? Tu te souviens ? Je n'ai entendu que des rumeurs. »

Je saute sur le muret à côté de nous et m'y assois, abandonnant mon sac sur le sol et lui tendant la main pour l'inviter à me rejoindre.

« Ou si tu préfères... Parler de livres et de potions. Tu as besoin de te détendre, de décompresser. »

Et moi de me changer les idées. C'est équitable, non ?


Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé