Morsmordre

[10 sept 70] Exploration et discussion [Libre]

avatar
Messages : 28
Professeur de Poudlard
Lun 2 Avr - 17:38
Cela allait faire dix ans que j’enseignais à Poudlard, dix ans de pur bonheur, de joie, de peine et de tristesse. Mais dix ans tout de même. En plus d’y avoir passer toute ma scolarité, c’est-à-dire sept ans, j’arrivais à un total de 17 ans de ma vie passer entre ses murs. Soit plus de la moitié de ma vie. Et malgré cela, je ne connaissais pas encore tous les recoins et autres secrets du château. Si bien que je me plaisais à les découvrir à chaque fois que j’en rencontrais un. Et comme ma matière n’était qu’une option, j’avais tout le loisir de me promener dans le château pour le visiter encore et encore. Et c’était clairement le programme du jour, n’ayant un cours qu’en fin de journée.

C’était à tout cela que je pensais ce matin, au fond de mon lit bien chaud, pas tellement décidée à en sortir pour poser mes pieds sur la pierre froide de septembre. En plus il ne faisait pas beau dehors. Pourtant il allait falloir que je le fasse si je voulais partir en exploration. Je finis par me lever au bout de quelques minutes et je me préparais pour descendre prendre le petit déjeuner dans le Grande Salle avec mes collègues et les élèves. Baillant, les yeux encore plein de sommeil, je donnais à manger à Léonard, vérifiait qu’il ne manquait de rien avant de quitter ma chambre, refermant la porte derrière moi et prendre le chemin de la Grande Salle.

Alors que je descendais les escaliers, j’entendis déjà le brouhaha du petit déjeuner, ce qui m’arracha un sourire amusé. Et dire que j’étais comme eux à l’époque, quoi que je fusse peut-être un peu plus calme. M’engouffrant dans la pièce, je rejoignis la table des professeurs tout en jetant un coup d’œil à la table des Serdaigles. Pas d’Auguste, encore un qui va être en retard en cours et que je vais devoir sermonner. Et si je lui envoyais une Beuglante cette fois-là. Oh oui tiens, la bonne idée. Cela lui fera passer l’envie d’arriver en retard en cours et que cela me soit rapportés par mes collègues. Après j’ai l’air de quoi moi. Jetant un coup d’œil à la table de sa sœur, je vis qu’elle était présente, au moins une qui étais ponctuelle.

Rejoignant l’estrade des professeurs, je saluais mes collègues déjà là et alla m’installer à ma place avant de commencer à prendre mon petit déjeuner.

***

Une heure plus tard, mon petit déjeuner était achevé et je me retrouvais au cinquième étage. Aujourd’hui j’avais décidé de le visiter lui car il renfermait beaucoup d’œuvre un peu poussiéreuses auquel on ne prêtait pas beaucoup d’attention et qui pouvait renfermer des éléments intéressants pour la curieuse que j’étais. M’aventurant dans le couloir, je saluais les deux statues présentes avant de me stopper devant un tableau random et le saluer.

« Bonjour Monsieur le tableau. Je dirais peinture à l’huile de très bonne qualité ma foi. Sinon je souhaitais vous demander, vous ne connaissez pas un endroit du château qui est encore inexploré ? J’aime bien partir à l’aventure et vous êtes sûrement la meilleure source d’information. »

Alors que j’attendais sa réponse, j’entendis un bruit plus loin et tournais la tête vers celui-ci, intrigué. Qui est ce qui pouvais être là alors que logiquement les élèves étaient en cours à cette heure-ci. Un retardataire pour la métamorphose ? Un première année qui s’était encore perdu ? Peeves ? Une autre personne ? Cela m’intriguait.
avatar
Messages : 6
Élève de Gryffondor
Mer 22 Aoû - 11:49
Il séchait les cours.

Enfin pas vraiment, mais le Gryffondor était persuadé qu'il avait quelque chose à cette heure-ci. Avec les matières qu'il avait choisi pour les ASPICs (astronomie, botanique, divination, arithmancie, sortilège et Potion) son emploi du temps était plus allégé que la plupart (ou pas du tout). Peut-être aurait-il dû prendre DFCM également ? Il avait eu pourtant de bons résultat aux BUSEs, mais l'avait repoussé d'un revers de manche parce qu'il considérait que ça allait faire trop. Était-ce une erreur ?

Dragan, d'un air pensif, passa sa main sur sa joue droite où une légère barbe commençait à pousser. Pourquoi était-il déjà là ? Ah oui, il devait voir Lady Maria. Un ravissant portrait d'une jeune sorcière aux cheveux ébènes, à la peau pâle comme la lune et aux yeux noirs comme l'encre. Il lui avait promis aujourd'hui de passer la voir, ensemble la conversation tournait autour de la divination. Quel dommage qu'elle fut tuée lors d'un duel, le Gryffondor était convaincu qu'elle devait être exceptionnelle à son époque. Son portait, qu'elle avait elle-même peint, avait certes une partie de sa personnalité et de son savoir et demeurait plus expressif que la plupart des portraits, mais cela restait mince face à l'envie du jeune homme d'en connaître toujours plus à son sujet. Peut-être devait-il questionner les fantômes ? Il devrait bien y avoir quelqu'un qui l'a connu de son vivant.

Alors qu'il était en chemin pour la rencontrer, il vit de loin la professeure de peintures et sculptures magiques. Une grande femme qui faisait presque une tête de plus que lui et qui partageait une certaine ressemblance avec Lady Maria maintenant qu'il y songeait. Delov n'avait jamais eu l’occasion de l'avoir en cours, cela ne lui avait jamais traversé l'esprit de choisir cette matière même s'il appréciait dessiner. Il ignorait donc comment celle-ci allait réagir en le voyant dans ce couloir désert vers une destination obscure. Était-elle aussi agaçante que le concierge ? Non, pas moyen. Il l'aurait entendu si c'était le cas... Devait-il passer et faire comme si de rien n'était ? Non, la sorcière semblait l'avoir déjà entendu et tourner son attention vers lui. Dragan grommela intérieurement bien qu'il était satisfait de la voir elle au lieu de ce maudit concierge. Arrivant à sa hauteur, Dragan ralentit le pas pour la saluer.

- Bonjour professeure, dit-il d'une voix cordiale.

Il espérait passer sans encombre.
avatar
Messages : 28
Professeur de Poudlard
Mer 22 Aoû - 16:00
Tandis que je discutais avec un tableau, lui demandant ce que je pourrais voir d’intéressant, j’entendis du bruit et me tourna vers son origine, curieuse. Je vis apparaitre un élève qui semblait être en sixième année. Ne disant rien, je le laissais approcher de moi, attendant qu’il soit un peu plus près pour le saluer et ne pas crier dans les couloirs. Une fois qu’il fut près de moi, je le reconnus et hochais la tête à sa salutation.

« Bonjour Monsieur Delov. Que faites vous dans les couloirs à cette heure-ci, vous devriez y être en cours, non ? Ou au moins à réviser pour vos cours si vous en avez pas, non ? »

J’arquais un sourcil en le regardant. Je me doutais en quelque sorte de la réponse que je risquais de recevoir de sa part. Après tout, j’avais entendu bon nombre de fois mes collègues se plaindre de lui car il ne suivait rien ou ne s’investissait pas. Il paraissait même qu’il dormait dans certains d’entre eux tout en réussissant à avoir des notes correctes.

« Et de mémoire, vous n’avez pas pris Métamorphose pour vos Aspics, donc vous ne pouvez même pas être en retard pour ce cours. Et si c’était le cas, vous vous presserez. »


Me détournant complétement du tableau que j’avais accosté, je me mis face au jeune homme et le regardait, attendant une réponse qui me convaincrait de sa bonne foi.
Contenu sponsorisé