Morsmordre

Vivian Lawford

avatar
Messages : 5
Élève de Serpentard
Lun 26 Mar - 17:33

Vivian Lawford


Some people call me a bitch. I simply call myself a Lawford.



Genre : Féminin.
Âge : 16 ans
Métier ou Année : 6ème année
Maison ou Ancienne Maison : Serpentard.
Statut de sang : Sang-Pur
Familier : Un adorable chihuahua papillon qui répond au doux nom de Rosie et qui mord tout ce qui passe à proximité de ses dents. Sauf sa délicate maitresse, bien évidemment.
Baguette : Bois de sapin, ventricule de dragon, 30,9 cm et d'une souplesse primesautière.
Patronus : Elle n’est pas encore parvenue à en créer un vu son jeune âge mais, lorsque en sera capable, son patronus sera une adorable fouine.
Epouvantard : Elle fait un rêve récurrent qui la terrifie par-dessus tout, où elle se retrouve transformée en fouine et dans le slibard d'un troll à l'apparence d'humain.
Amortentia : Un mélange d’odeur de pluie après une chaude journée d’été, de jasmin et de chocolat chaud.
Lieu de résidence : Une maison cossue dans les Cotswolds.



Physique


Taille : 1m68, d’une normalité affligeante. Et visiblement, sa croissance est terminée. Saleté.
Corpulence : Relativement maigrichonne. Bras maigres, cuisses de poulet et poitrine version œufs au plat.
Cheveux : Roux, grand mystère de la vie avec une mère blonde péroxydée comme on le fait chez les Malfoy et un père d’un brun presque noir.
Yeux : Verts
Signes distinctifs : Toujours fourrée avec son frangin et une tendance à jurer comme un charretier. Sa couleur de cheveux façon Weasley aussi.
Style vestimentaire : Avec des parents comme les siens, vous pensez bien que vous ne verrez jamais Vivian habillée comme un sac. S’il y a bien une chose que la jeune fille a appris en imitant sa maman, c’est que le raffinement est le maître mot de bien des choses et la clé qui vous ouvre de nombreuses portes. Ce n’est pas ostentatoire, c’est juste que chacune de ses tenues est l’équivalent d’un an de salaire de ces pouilleux de Weasley. C’est beau, de bon goût et ça lui va bien, alors que demander de plus ? Puis son petit plaisir, ce sont les chapeaux. De préférence dans des couleurs criardes.


Mental


Qualités : Tolérante (ou, du moins, autant qu’un Lawford peut l’être), ambitieuse, cultivée, curieuse, franche (horriblement franche diront certains, mais Vivian considère ça comme une qualité), joviale, malicieuse, très tenace (trop tenace), charmeuse et énergique.
Défauts : Connaît des jurons à faire rougir des pucelles et aime tout particulièrement les utiliser en présence de ces dernières, arrogante et prétentieuse, rancunière, têtue (pour ne pas dire carrément bornée), sens des priorités très… aristocratique, rancunière, adore faire des pranks avec son frère sans vraiment penser aux conséquences, très rancunière, assez égocentrique, impatiente, scandaleuse, manie le sarcasme comme personne. Puis rancunière aussi.
Préférences : Son tonton Abraxas et son cousin Lucius, faire des mauvais coups dans le dos des profs avec son frère, son frère, les pommes, son chien, le Quidditch (plus précisement ses petits cognards chéris d’amour), le sarcasme, les chapeaux, elle-même, la pluie, le chocolat chaud (surtout avec les petits marshmallow et trois tonnes de crème fraîche dedans), les potions, faire tomber les joueurs de leur balais lors des matchs de Quidditch, sa mère.
Antipathies : Les petites connes qui papillonnent parfois autour de son frère, les petits cons qui papillonnent autour d’elle et de Regina, les Weasley (non, elle n’en connaît personnellement aucun mais c’est une histoire de famille alors elle les exècre comme il se doit), les Gryffondors de manière générale (même si y en a bien 2-3 potentiellement appréciables), les gens pot-de-colle, les crétins congénitaux (ce qui comprend l'option Gryffondor), l'autorité, les gens qui se pensent supérieurs à elle (non mais ils se prennent pour qui ces trouducs ? Personne n'est au-dessus de Vivian, bitch !).


Avenir & Situation


Réputation : Il est communément admis dans Poudlard que les jumeaux Lawford sont aussi indissociables que les doigts de la main. C’est bien simple, ils pensent jumeaux, respirent jumeaux et vivent jumeaux. S’ils ne sont pas de même caractère, les deux terreurs se complètent à merveille et n’ont pas leur pareil pour faire des bêtises ensemble. Mais attention, pas n’importe quelles bêtises, ah non ! Des conneries de haut vol, s’il-vous-plait ! On est un chieur de compétition ou on ne l’est pas quoi, merde. S’il n’y a cependant aucune preuve de leurs divers méfaits, personne n’est réellement dupe et, en-dehors de leur cercle d’amis, nombreux sont ceux qui les considèrent comme des petits gosses de riches merdeux, arrogants et vaniteux. Mais comme la maman de Vivian lui a toujours dit : « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe », alors elle se contente d’hausser les épaules et de pousser tous ces petits enfoirés de merde de la tour d’astronomie. Ça leur apprendra.
Auprès de ses professeurs, si son frère est un lèche-cul de première, Vivian aurait plutôt tendance à leur dire d’aller se faire mettre (mais pas par le frangin, faut pas déconner) et n’est pas spécialement dans leurs petits papiers. Le seul cours où elle se donne vraiment la peine, c’est en potion où son professeur lui prédit un grand avenir. Mais c’est normal, c’est la fille de sa mère après tout.

Projets : Vivian, c'est bien simple, une fois que Poudlard c'est terminé, elle prend ses cliques et ses claques, son frangin sous un bras et ses fesses de pétasse sous l'autre, et elle se casse voir le monde.

Famille : Vivian vient d’une famille horriblement mal assortie mais qu’elle adore par-dessus tout. Son père, Isaac Lawford, a longtemps été le bourreau des cœurs de toutes les étudiantes de Poudlard quand il enseignait encore l’Histoire de la Magie. Horriblement snob et sang-pur jusqu’au bout des griffes, il était secrètement du côté de Grindelwald en tant qu’agent double, bien que ça n’ait jamais été prouvé (sauf peut-être par l’ulcère de sa mère quand elle l’a appris). Sa mère, Arcania Malfoy, a longtemps été une potionniste de génie en vadrouille aux quatre coins du monde, l’électron libre de la famille Malfoy et un peu la tâche sur le blason, avant que son mariage arrangé avec Isaac ne la fasse devenir rentière. Aussi incurablement snob que son snob de mari, elle n’en reste pas moins une femme forte et indépendante à laquelle Vivian veut ressembler à tout prix.
Et puis il y a son frère jumeau, Cecil, dont elle est aussi proche que la décence le permet.


Histoire


D’abord, il y a un couple. Un mariage arrangé. Est-ce qu’ils s’aiment ? Probablement pas au sens où vous l’entendez, du moins pas tout de suite. Il y a de la tendresse, une complicité et un peu de désir, mais je ne parlerais pas d’amour avec un grand A. Ils sont de cette époque où il ne fait pas bon d’aimer quand on porte un nom destiné à perdurer, et alors qu’ils pourraient se détester, ou tout juste se tolérer, ils s’apprécient, et c’est déjà pas mal comme ça. Alors il y a un mariage, une mariée qui décide de se pointer à la dernière minute pour les faire tous un peu mariner et puis il y a la nuit de noces. Ils ne sont pas spécialement intéressés par cette étape alors ils commencent par une bataille navale en se disant qu’ils ont toute la vie pour consommer l’union mais il faut bien un héritier tôt ou tard alors ils passent à la casserole et c’est pas si mal que ça finalement, surtout que, franchement, on a déjà vu plus moches mariés que ces deux-là. S’écoulent un mois, puis deux, puis une année, puis plusieurs et toujours rien. Cinq ans et toujours pas d’enfant malgré tous les remèdes contre la stérilité. Elle, elle a un petit pincement au cœur à chaque fois alors que, c’est con, elle n’en voulait pas particulièrement, de marmot. Et lui, lui on ne sait pas trop ce qu’il pense, s’il est heureux ou malheureux. Ils se font une raison, se disent que ce n’est pas si terrible que ça, il n’y a pas d’amertume ou de rancœur, peut-être un petit regret quelque part, bien caché, mais ils savent apprécier cette tranquillité qui leur est offerte pour la vie à venir. Et finalement, ce n’est pas si mal.

Oui sauf que voilà, quatre années plus tard la nouvelle tombe : un enfant arrive. Et si ça ne les emmerde pas trop, après tout il fallait bien que ce mariage arrangé serve à quelque chose, ils tombent quand même un peu des nues. Enfin merde, ils s’y étaient faits, à leur petite vie tranquille, là ! Et déjà qu’ils se sont mariés sur le tard, ça va faire tâche aux réunions de parents quand leurs professeurs demanderont pourquoi les grand-parents se seront pointés. Lui sera un vieux con et elle, une vieille chieuse. Et c’est dans cette joyeuse ambiance teintée de perplexité que se passent les neuf mois réglementaires. Neuf long mois et de pénibles heures d’accouchements. Elle a mal. Non, c’est un euphémisme ! Elle crève, putain de bordel de merde de sa mère la pute ! Elle rêve d’étrangler son crétin de mari et toute sa famille d’imbéciles, elle le traite de tous les noms en lui promettant une mort lente et douloureuse. Cela fait des siècles qu’elle ne s’est pas penché sur ses potions mais elle va se remettre au poison rien que pour lui ! Dans le pudding, tous les soirs ! D’autant qu’une fois le bébé expulsé, c’est la surprise générale. Il y en a un putain de deuxième à faire passer. Elle pense en instant que les médicomages se foutent un peu de sa gueule vu qu’ils n’ont pas été foutus de s’en rendre compte avant mais vu la douleur qui continue à la déchirer de l’intérieur et le sommet de crâne qui commence à sortir, elle est tentée de les croire. Mais ils vont avoir un putain de procès au cul, ils ont loupé un deuxième bébé, sa petite Vivian. Oui, parce que ça sera Vivian. Ils n’avaient réfléchit que pour des prénoms de garçons et celui-là est mixte alors basta. Et le premier qui n’est pas d’accord, elle le défonce.

On retrouve tout ce beau monde quelques années plus tard, avec de l’amour, beaucoup d’amour, mais aussi beaucoup de préceptes à la con. Le respect de la tradition, la vénération des ancêtres, l’observance des valeurs léguées et gnagnagna. Vivian, elle n’en a rien à foutre de tout ça. Eh oui, sept ans et déjà un chapelet de jurons au compteur, ça doit venir de sa maman. Alors quand elle a en marre de cette éducation rigoureuse à la con et qu’elle ne peut pas aller traîner dans le laboratoire de potions de sa maman, elle s’amuse à faire des blagues avec son frère, et Merlin que c’est drôle ! Tellement plus amusant que de passer des heures à étudier. D’autant plus qu’elle n’a toujours manifesté aucun signe de magie alors Cecil bien, et, même si elle fait mine que ça ne l’atteint pas, elle crève de peur au fond d’elle. Et si elle n’avait rien de magique. Si elle n’était qu’une cracmole ?

C’est arrivé un peu comme un cheveu dans la soupe, maladroitement, mais ça y est ! Elle est magique ! Et elle n’en est pas peu fière ! Alors elle crâne et pavane près de tonton Abraxas, peut-être pour impressionner Lucius aussi, et puis crâner c’est tellement cool, bitch. Et ce qui est encore plus cool ? Être magique, ça ouvre une nouvelle porte vers une infinité de conneries possibles à faire avec Cecil. Et ça, c’est vraiment super mega cool. Tremblez misérables mortels, les terreurs Lawford évoluent !

Elle est là, sur le quai, excitée comme une puce en regardant l’énorme machine avec des yeux émerveillés. Ce train... Mais ce train ! Il est encore plus gros, plus beau, plus... plus rouge ! que ce qu'elle s'imaginait ! Et elle se fait violence pour ne pas commencer à sautiller sur place autour de son frangin parce qu'une lady ça ne sautille pas vous voyez. Ça se contente d’un sourire avec bienséance et ça se maîtrise. Mais bon sang, elle va monter dedans ! Bon, bien évidemment, il y a ce petit stress pour l'après train, cette légère appréhension à l'idée, horrible et à laquelle elle s'évertue de ne pas penser, d'être séparée de son frère, et c'est vrai qu'elle a une boule au ventre parce que sans Cecil elle se sent perdue mais... il n'y a aucune raison qu'ils se retrouvent séparés. Et elle a raison d'ailleurs, parce que plus tard, lorsque le Choixpeau hurle « Serpentard ! » dans la grande salle, c'est tout juste si elle ne se rue pas pour aller s'asseoir entre son frère et cette fille avec des cheveux trop beaux, Regina. Elle se permet même de sautiller sur les derniers pas alors qu'elle bombe le torse, c’est sa mère qui va être fière d’elle.

D'énièmes chuchotements, des pas qui se pressent et quelques ricanements avant que ne retentissent des hurlements qui font trembler les murs du château suivit bientôt d'un "JENKINS, DANS MON BUREAU !". C'est en voyant une Minerva McGonagall remontée et couverte de bouses de dragons après que les bougies au-dessus de la table des professeurs se soient transformées en pluie peu ragoutante, que Vivian commence à perdre son sang-froid. Un toussotement nerveux pour masquer un rire qui commence à poindre le bout de son nez au fond de sa gorge, une mèche de cheveux replacée avec élégance et c'est un Jenkins fils scandalisé et outré qui manque d'achever pour de bon la jeune fille. Un "Mais eeeeeh ! C'est pas moi !" plus tard et Vivian tente tant bien que mal de retenir des sanglots de rire qui la submergent tout en priant pour ne pas se pisser dessus. A côté d'elle, Regina ne semble pas en meilleur état et si Cecil arrive à conserver un semblant de sérieux, le petit sourire satisfait qui orne son visage témoigne de son amusement plus que certain. "Bon, ben le Jenkins c'est fait. C'est qui notre prochain couillon ?"

Des examens interminables, une envie de fracasser tout ce qui passe à portée de main et voilà Vivian en train de maudire tous les professeurs de la Terre tout en se tapant la tête contre le mur. Putain de bordel de merde, Merlin ce qu'elle déteste ce cirque. C'est même pas comme si elle devait vraiment les réussir ces fichues BUSE parce que si elle les rate, certes son père lui fera sa fête, mais jamais il ne permettra que se progéniture échoue et après quelques ficelles tirées, elle obtiendra des optimaux dans tous les cours... Mais probablement que son ego le supporte mal alors elle essaie de faire rentrer ce fichu cours d'histoire de la magie dans son crâne. Oui, oui, en se tapant ledit crâne contre le mur. Y a pas de raisons que ça ne fonctionne pas. Puis aux grands maux, les grands remèdes !

Libéréééééééée, délivrééééééééée, les BUSE sont dans sa poooooooche ! Et bim, dans vos gueules les profs ! Bien évidemment, tout ne s'est pas déroulé comme sur des roulettes, mais franchement, à qui ça pourrait manquer histoire de la magie, hein ? Puis finalement, avec ces saloperies derrière elle, elle peut enfin de nouveau se consacrer à son passe-temps favori : faire un carnage dans l'école. Alors fuyez misérables mortels, les terreurs Lawford sont de retour après de longues semaines d'absence. Ça vous avait manqué, avouez !










Dernière édition par Vivian Lawford le Lun 26 Mar - 22:41, édité 4 fois
avatar
Messages : 63
Sorcier
Lun 26 Mar - 21:51
J'te l'ai dit en cb mais encore bienvenue!
C'te Vivi, je l'aime beaucoup déjà! Hug

_______________________________

Everybody knows the good guys lost. Everybody knows the fight was fixed. The poor stay poor, the rich get rich. That's how it goes. Everybody knows.
avatar
Messages : 36
Préfète de Poufsouffle
Lun 26 Mar - 21:53
Welcoooooome !
avatar
Messages : 5
Élève de Serpentard
Lun 26 Mar - 22:41
Merci ! Hey
avatar
Messages : 164
Sorcier
Lun 26 Mar - 23:07


Félicitation

On t'aime déjà tu sais?

=D
Toi. Oh.. toi.. Je sens que ça va être la guerre.. et que ça va être BO!
Du coup félicitation c'est validé! On est grave content de te revoir ici en tout cas, surtout pour martyriser des gens comme tu sais si bien le faire. C'est presque un art en faite.
Prépare toi parce que la vengeance des Jenkins est toujours terrible. Papa Lawford en sait quelque chose =D
ALLEZ ZOU! La suite tu connais!
___________________________

Les portes du forum te sont désormais grandes ouvertes ! On t'invite à poster ta fiche de relations et la compléter juste ici ainsi que ton hiboux . Ne sois pas timide et demande des liens avec d'autres personnages ! Si tu cherches un partenaire pour RP pourquoi ne pas répondre à l'une des demandes ou poster la tienne dans les recherches juste là? Et avant de fuir, n'oublie pas de remplir ton profil, ainsi que recenser ton avatar. ( Si tu es élève, il faut également faire un petit tour sur le sujet des cours)
A trés vite en rp et on espère que tu te plairas parmis nous!


Contenu sponsorisé